Exposition permanente

La villa Estevan – Au coeur de la villégiature

L’exposition raconte les séjours de la famille Reford à la villa Estevan. Les objets et photographies y évoquent les passions de chacun, de la vie quotidienne à Grand-Métis à la vie mondaine de Montréal.

À surveiller, nouvelle exposition permanente à venir en 2018!

Elsie dans ses propres mots

L’exposition in situ et virtuelle donne aux visiteurs et internautes la possibilité d’entendre la créatrice des lieux, Elsie Reford, lire de ses écrits qui permettront de mieux la connaître. Nous y entendons Elsie Reford nous raconter ses expériences personnelles, recueillies à partir des écrits qu’elle a laissés, tant ceux qui concernent ses expériences horticoles, l’été à Métis, que ceux relatant ses implications sociales, politiques et philanthropiques, à Montréal le reste de l’année. L’exposition est réalisée par la firme Umanium de Montréal avec l’historienne Karine Hébert. Réalisée avec l’aide de la Société des musées du Québec et le programme d’aide en numérique du ministère de la Culture et des Communications. 

À voir et entendre en 2018 

Expositions temporaires

CWM2017-0023-0003-Dm

Fleurs d’ARMES

L'exposition d’art itinérante – Fleurs d’ARMES / WAR Flowers, est réalisée par les Jardins de Métis. Au cours de la Première Guerre mondiale, George Stephen Cantlie a envoyé une série de fleurs pressées, cueillies dansles jardins, champs et sous-bois d’une Europe ravagée par la guerre, à sa toute jeune fillette à Montréal. L’exposition permet d’examiner les fleurs du colonel Cantlie au moyen de la floriographie – un mode de communication par les fleurs élaboré à l’époque victorienne – pour méditer sur la nature humaine en temps de guerre. Chaque fleur représente une caractéristique humaine que l’exposition Fleurs d’ARMES vous invite à explorer par l’odorat, la vue, le toucher et l’ouïe. Au coeur de l’exposition se trouve une collaboration unique combinant plusieurs formes d’expression artistique. La commissaire Viveka Melki, une cinéaste renommée, a constitué pour l’occasion une solide équipe créative. Recrutés pour l’audace de leur vision, l’artiste cristallier de renom international, Mark Raynes Roberts, a conçu dix structures optiques, et la spécialiste des arts olfactifs, Alexandra Bachand, a su capturer de lointains souvenirs dans un florilège de parfums originaux. Le résultat est une exposition d’art itinérante authentiquement immersive révélant aux spectateurs qu’à l’instar du pollen qui empreint le papier, l’espoir marque, contre toute attente, les paysages d’une humanité en guerre.
Lieux et dates d'exposition : Musée canadien de la guerre, Ottawa — 20 octobre au 7 janvier 2017,

Maison Campbell, Toronto — 24 janvier au 25 mars 2018, Centre d’accueil et d’éducation, Mémorial national du Canada, Vimy (France) — mai à septembre 2018, Château Ramezay, Montréal — octobre 2018 à  mars 2019.

Artistes : Céline Arseneault, Alexandra Bachand, Normand Dumont, Viveka Melki, Alexander Reford & Mark Raynes Roberts
Commissaire : Viveka Melki

logo-label_centenaire_rond
Dr-6-TPM-Éboulements-100ppp

Temporalités paysagères mitisiennes

Fruit de deux résidences d’artiste aux Jardins de Métis, l’artiste montréalaise Danièle Routaboule s’est attachée à suggérer le passage du temps et à évoquer le passé des paysages de Grand-Métis. Le paysage change et se transforme au gré des processus naturels et des actions humaines. Ces dernières se superposent les unes sur les autres, de telle manière que le paysage a pu être comparé à un « palimpseste », vieux grimoire sur parchemin, sur lequel effacer d’anciens textes pour en écrire de nouveaux. Cette exposition explore les notions de passage, de temps, de transformation et de mutations paysagères de sept lieux mythiques localisés aux points de rencontre des terres et du grand fleuve. La présentation intègre des collages de documents d’archives et des récits du vécu des aînés de Grand-Métis sur les lieux.
Artiste : Danièle Routaboule
Salle Thérèse-Beaulieu-Roy, villa Estevan
Été 2017

Helene_Dorion-

Le Temps du paysage, partie 3 : Le feuillage du présent

Hélène Dorion est une poète. Pour la première fois, dans sa démarche créatrice, elle accompagne son texte de photographies qu’elle a réalisées durant son séjour en Italie et qui figurent ces moments de nos vies en suspens, les brouillards qui se dissipent lentement jusqu’à découvrir des fragments de bleu qui révèlent l’autre rive. Il ne s’agit pas ici d’approcher le paysage de manière bucolique ou de l’envisager comme ce quelque chose de romantique dont nous avons du mal à nous débarrasser. Plutôt, le paysage devient un miroir intérieur qui dit ce que nous ignorons de nous-mêmes. Il prend son sens par cette révélation de vivre dont il est empreint. Ainsi pouvons-nous toucher à cette beauté réparatrice qui ouvre aussi sur l’amour, son autre versant. Photographier est – comme écrire – une manière de saisir la lumière et les ombres qui se posent sur le monde. Elle a publié Le Temps du paysage aux éditions Druide en 2016. Cette exposition prendra place à trois endroits, au Château Landry de Mont-Joli, au Vieux-Presbytère de Sainte-Flavie et à la villa Estevan des Jardins de Métis. Elle est présentée en collaboration avec le Carrefour de la littérature, des arts et de la culture (CLAC).
Artiste : Hélène Dorion
Salle Desjardins, villa Estevan
Été 2017

SLegris-Phenomenes4juinweb

Phénomènes

Ce projet interdisciplinaire puise au thème de l’arrimage – arrimage de textes et d’images, dialogue entre les idées et les disciplines, symbiose de deux esprits créateurs du Bas- Saint-Laurent. À la croisée des pratiques photographique et littéraire se développe une réflexion sur le paysage et sur l’humain qui s’y plonge, sur le récit et sur la rencontre avec l’Autre.
Artistes : Baptiste Grison & Stéphanie Pelletier
À l’entrée des jardins, sur le mur-écran
Commissaire : Ève De Garie-Lamanque, Musée régional de Rimouski
Conseil des arts et des lettres du Québec
Été 2017

stationgrandmetis_jardinsmetis

Station Grand-Métis

Pour souligner le 375e anniversaire de Montréal, les Jardins de Métis ont téléporté une emblématique voiture de métro MR-63 dans le jardin linéaire. Comme les voitures originales du métro de Montréal, construites à l’occasion de l’Expo 67, doivent céder leur place aux nouvelles voitures de métro AZUR, la Société de transport de Montréal (STM) a lancé un appel de projets au printemps 2016 pour leur offrir une seconde vie. Parmi les sept projets retenus par la STM figure celui proposé par Le Bocal, laboratoire de création d’ABCP architecture de Québec. Ce projet d’intégration architecturale et paysagère constitue un rappel sensible des liens qui unissent depuis longtemps deux communautés, puisqu’Elsie Reford, la créatrice des Jardins de Métis, partageait sa vie entre Montréal, l’hiver, et Grand-Métis, l’été, dans la villa Estevan.
Artiste : Le Bocal par ABCP architecture
À l'entrée des Jardins de Métis, Jardin linéaire

fernandeforest_jardinsmetis

Curiosités forestières

Curiosités forestières Dans la région bas-laurentienne, la forêt est familière, mais qu’en est-il de l’aspect artistique que la forêt inspire ? Comment par l’art, voir autrement ce sujet habituel, susciter le questionnement, la curiosité et le désir d’en pénétrer les secrets intimes ? Dans ce parcours photographique in situ, vous découvrez des oeuvres regroupées sous le thème des Curiosités forestières. Dans ce projet, la collection présentée est une série d’organismes artistiquement modifiés (OAM). À partir de plusieurs spécimens de plantes cueillis et photographiés, la botanique est trafiquée en la manipulant grâce à un logiciel de traitement d’image. Ces représentations magnifient le monde végétal connu, tout en portant un autre regard sur la forêt et ses ressources. En plus de leurrer, d’étonner et de susciter la curiosité, les OAM – petit clin d’oeil aux OGM – interrogent l’impact de l’homme sur la nature et soulignent l’importance de conserver la biodiversité.
Artiste : Fernande Forest
Été 2017

Découvrez également nos expositions virtuelles 


Histoires de pêches
,
 Musée virtuel du Canada

La rivière Mitis, notre rivière, notre passé, notre identité..., Musée virtuel du Canada

Les Jardins de Métis – 50 ans de partage de beauté, Musée virtuel du Canada

Les Jardins de Métis - Portrait d'un paysage, Collection numérique du Canada